Le magazine des professionnels de la Relation Client |

Comment Orange Madagascar améliore sa connaissance client

Bookmark and Share 18/09/2014
La filiale malgache du groupe Orange industrialise ses traitements d’intégration de données et analyse ses Big Data. Focus.

En 2004, Orange Madagascar a initié un vaste plan stratégique informatique visant à moderniser de son système d’information décisionnel. L’opérateur a mis en œuvre un Data Warehouse permettant de valoriser les données issues des connexions clients, notamment pour la facturation et la gestion des recharges (90 % des clients d’Orange Madagascar ont souscrit à des offres prépayées qui ne font pas l’objet d’une facturation, mais impliquent des opérations de rechargement). A l’époque, le système d’alimentation de son Data Warehouse reposait sur des scripts.

« Si le langage de scripting nous a aidé à développer de nombreuses routines d’alimentation de notre Data Warehouse, il ne nous permettait pas d’assurer la traçabilité des traitements et de disposer d’une visibilité claire sur leur bon fonctionnement » témoigne Fidijaona Randriamarasoa, responsable du Pôle BI d’Orange Madagascar.
Pour combler les lacunes de l’ancien système, Orange Madagascar s’est tourné vers un prestataire déjà usité par d’autres filiales du groupe, Talend Enterprise Data Integration car le service de cette société permet non seulement d’organiser la collecte des données sur une multitude de sources hétérogènes mais également de réaliser des transformations pour assurer leur consolidation (plusieurs formats de données coexistent dans le système d’information d’Orange Madagascar).

Faciliter les prises de décision métiers
Orange Madagascar exploite environ 30 flux d’alimentation du Data Warehouse, dont les 2/3 ont été migrés vers Talend, pour un total d’environ 150 Go de données analysées chaque jour. Comme tout opérateur télécom, Orange Madagascar analyse notamment les CDR (Call Data Records) générés à chaque appel entrant ou sortant. Cette analyse lui permet par exemple d’optimiser l’infrastructure technique en fonction des pics de charge. Des tableaux de bord opérationnels sont destinés à différents départements (analyses, contrôles, réquisitions judiciaires, etc.) et d’autres tableaux de bord décisionnels aident la Direction générale à prendre des décisions sur la base d’indicateurs précis.

« Notre système décisionnel nous aide à développer des analyses approfondies couvrant notre réseau et ses performances, tout en nous donnant des indications précises sur les modes de consommation de nos clients » précise Fidijaona Randriamarasoa. « Ces analyses nous permettent non seulement d’optimiser l’utilisation de notre réseau, mais également de développer de nouveaux services répondant aux besoins de nos clients. »

Le socle technologique de la solution reposant sur Java facilite la personnalisation de l’outil ainsi que la création de nouveaux composants. Mais l’un des bénéfices les plus spectaculaires est lié à la capacité de l’outil à assumer de fortes charges de travail : « Nous exploitons aujourd’hui des volumes de données que nous n’aurions pas pu gérer avec nos scripts de chargement. A l’heure du Big Data, les opérateurs télécoms doivent impérativement savoir gérer d’importantes volumétries pour pérenniser leurs activités via une connaissance client approfondie » souligne Fidijaona Randriamarasoa.

comments powered by Disqus
Loading


AGENDA

ANNUAIRE PRO

APTEAN

Paris secteur : Logiciels / Progiciels