Le magazine des professionnels de la Relation Client |

Les services d’assistance et d’assurance liés aux objets connectés séduisent les Français

Bookmark and Share 06/01/2015
En cas d’accident avec un véhicule ou au domicile suscitent l’intérêt chez les Français toutefois moins de 22 % d’entre eux souhaitent payer ces services. Une étude Harris Interactive.

Depuis plus d’un an, Harris Interactive publie des études de cadrages sur les objets connectés. Au-delà du potentiel des objets en eux-mêmes, l’institut souhaite connaitre le potentiel des services que ces objets peuvent apporter. Ainsi 15 services connectés dans le domaine de l’assistance, l’assurance et la protection ont été évalués.

Que retenir de cette étude ?
Les services connectés intéressent près de la moitié de la population française, en moyenne (les notes d’intérêt allant de 31% à 61%). Mais tous n’ont pas la même aura. Ainsi ceux qui évoquent une assistance en cas d’incident retiennent l’attention.

En cas d’accident avec un véhicule : 60% d’intérêt. En cas d’incident au domicile : 58% d’intérêt. Auprès de personnes jugées à risque : 57% d’intérêt…

Outre la notion « d’assistance incident », la notion d’économies réalisées est également un autre moteur de l’intérêt des Français. Ainsi, ils sont tout particulièrement intéressés par la possibilité de suivre et maitriser les consommations d’énergies de leur domicile (61 % d’intérêt).

Les services connectés de géolocalisation, quels qu’ils soient, obtiennent des niveaux d’intérêt également non négligeables : véhicules (57 %), objets de valeurs (52 %), personnes (44 %).

Cette enquête fait ressortir un dernier groupe de services connectés qui apparait comme plus segmentant, à savoir tous ceux qui ont trait à la santé de l’individu : l’aide au diagnostic médical ainsi que les conseils de prévention des risques et de santé personnalisés (respectivement 39 % et 31 % d’intérêt).

Malgré le fort intérêt manifesté par les Français pour ces services connectés, tous ne sont pas pour autant prêts à payer pour en bénéficier.

Ainsi, ceux pour lesquels le plus d’individus seraient prêts à payer, sont les services connectés « d’assistance » : entre 12 et 22 % de Français seraient prêts à payer pour les services connectés d’assistance aux personnes à risque, en cas d’intrusion ou d’incident au domicile et en cas d’accident avec le véhicule.

En revanche, en dehors de ces services d’assistance, très peu de Français se déclarent prêts à payer pour les autres services, en dépit de leur intérêt.

Pour autant, une partie d’entre eux serait prête à changer d’assureur pour obtenir certains ajustements tarifaires grâce à l’utilisation d’objets connectés

L’ajustement personnalisé du tarif de l’assurance habitation grâce à la mise en place de dispositifs de prévention et de sécurité au sein de leur domicile intéresse 60 % des Français, dont 13% qui seraient prêts à changer d’assureur pour en bénéficier.

De même, concernant leur véhicule, l’obtention de bonus supplémentaire en fonction de leur consommation réelle ou en cas de bonne conduite génère des taux d’intérêt de 56 à 57 %, dont 15 à 16 % seraient prêts à changer d’assureur pour en bénéficier.

Ce sondage a été réalisé en ligne par Harris Interactive du 15 au 22 octobre 2014, auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatives de la population internaute française, âgées de 15 ans et plus. Les répondants ont été sélectionnés au sein de l’Access panel de Harris Interactive et gérés par quotas et redressements sur les critères de sexe, d’âge, de région et de catégorie socioprofessionnelle.

comments powered by Disqus
Loading


AGENDA

ANNUAIRE PRO

APTEAN

Paris secteur : Logiciels / Progiciels